Corinne Tranchida

Formation Art&Danse-Thérapie - Programme ADT

CORPS & CREATION EN PSYCHOTHERAPIE - 14 modules

 

« …, l'art-thérapie est moins un moyen d'expression qu'une véritable quête au cours de laquelle le thérapeute aide le sujet à accomplir un parcours symbolique. Les interventions de l'art-thérapie s'étendent désormais au champ social, et permettent notamment de traiter le problème de la violence contemporaine. » Jean-Pierre KLEIN

« Dans le symptôme, on somatise ; dans la danse, c’est un désir archaïque (mais toujours actuel) qui prend le soma, le corps, par ses racines et le jette dans le mouvement. La danse est un jet de vie pour sortir de l’ornière." Daniel Sibony

                                                                                                                               

Notre formation s’inspire des apports de la danse-thérapie et de l’art-thérapie tout en questionnant le corps et ses créations, ses manifestations et ses interactions. Vous y apprendrez des outils et des techniques qui s’inscrivent dans une visée relationnelle et humaniste.  Notre corps est d’emblée convoqué dans la relation à l’autre (soignante, éducative, thérapeutique) et s’engager dans un travail d’accompagnement en art-thérapie demande de s’interroger sur son rapport au corps  ainsi qu’à celui des sujets que nous accompagnons : corps en souffrance, fatigué, corps porteur de handicap, dissocié, morcelé, dépressif... L’enjeu ici sera de construire un espace repéré et repérant où la personne accompagnée en institution, le résident, le patient, le client en cabinet pourra se sentir exister, s’expérimenter dans le jeu, la danse, la l’art expressif, le rapport aux autres.

L’exploration et l’expression du mouvement intérieur par le biais de la danse est un des axes forts de toute cette formation. Toutefois, elle vise une exploration variée des formes de danse et d’engagement corporel (danses traditionnelles, danse-contact, danse-médecine, danse rituelle, etc… tout autant que l’exploration vivante de « la mise en jeu mouvementée du corps » (Sibony) de ses placements, son sens, ses enjeux.  

La dimension rituelle de la danse, comme dans le cas des danses traditionnelles, quelle que soit sa forme, chez tous les peuples de la terre, est présente.  Par le rythme, la musique, les chants, la danse soutient l’identité individuelle et collective, éveille le lien d’altérité (otherness) et creuse les sillons de notre nature essentielle. Elle permet de rentrer en contact avec une poétique de l’espace et d’exprimer la joie de danser ensemble, en présence ou seul. La danse est une voie directe en ce que le corps est médiateur lui-même d’un vécu émotionnel et symbolique, d’une agitation, d’un grondement, d’une inertie, d’une folie ou tout autre geste qui chercherait à parler...  Au cœur du rituel dansé, la danse rejoue et déjoue les enjeux de la relation à soi, aux autres, à l’Autre… 

 

Différentes pratiques art-thérapeutiques enrichissent ce parcours dansé :

- Autres médiateurs déjà mentionnés : terre, dessin, écriture, collage, photoyangage, mythodrame, masques, etc...

- Relaxations

- Ecoute du mouvement intérieur

- Relation à la nature

- Méditations

- Travail avec les Rêves 

- Temps de parole

 

D'un point de vue organique et psycho-corporel, plusieurs fondamentaux articulent notre approche :

- La respiration qui est orientation vers notre intériorité ainsi que connexion entre souffle et présence et augmentation de la circulation de l'énergie du corps ;

- Les émotions

- L'éveil de notre musculature profonde

- La conscience de l'axe entre terre et ciel

- La vitalité de la colonne vertébrale

- Le mouvement des fluides dans le corps pour revenir à la sensation de globalité du corps

- "Peser, c'est exister" : la conscience du poids et de la gravité.

 

Les enseignements transversaux :

- Clinique des trois corps/Psychopathologie

- Introduction à la psychanalyse : Freud et sa métapsychologie, Mélanie Klein et l'identification, Wilfred Bion et le concept de contenant et contenu, Esther Back et la peau, Donald W. Winnicott et le holding/..., Didier Anzieu les le Moi-peau, Jacques Lacan et le stade du miroir, Françoise Dolto "le Bébé est une personne "...

- Introduction à la psychanalyse jungienne comme voie des profondeurs (A l'inconscient individuel de Freud, s'ajoute l'inconscient collectif, le Moi, le Soi, l'ombre, l'anima/l'animus)

- Ecoute Active

 

 

 

Prenez contact
Révélation du potentiel de chacun
" On ne peut rien apprendre à l'Homme. On ne peut que l'aider à découvrir ce qu'il recèle"